Cie Amaranta

La Vieille qui lançait des couteaux

Théâtre forain

Jauge limitée – Réservations obligatoires le jour même auprès de l’Office de Tourisme de Notre-Dame-de-Monts ou au Point Info, Parc du Bateau, de 15h à 19h00
Mise en scène, écriture, jeu : Martin Petitguyot – Musicienne : Emmanuelle Ader – Régisseur : Reinier Sagel – Costume : Brigitte Pillot – Construction et décor : Géraldine Bessac, Pierre Mathiaut, Marianne Mangone – Administration : Agathe Lorne – Diffusion : Marie-France Pernin /

Une roulotte antique, couverte de fines boiseries séculaires, aux couleurs jadis éclatantes et résolument foraines ; une arène en bois à ciel ouvert, aux hautes palissades ; une piste de sable fin et deux cibles de lancer ; des assises semi circulaires : vous êtes dans le petit théâtre forain AMARANTA.
Des années glorieuses familiales et passées ne restent plus que quelques numéros …et quelques membres : La petite fille Hanna, jeune femme fière aux yeux vifs et réservés, musicienne à la voix pure et sauvage, accordéoniste instinctive ; Le père, ancien fort des halles blessé par le temps, usé par la route et la vie difficile des roulottiers ; et la vieille, la matrone: Camille Amaranta de son vrai nom, la grand-mère, l ‘ancêtre dont le caractère imprévisible décide de l ‘humeur du jour.
Elle a vu tant de contrées, eu tant d ‘enfants, petits et arrières petits enfants ; sa vie a été riche  de rencontres, de voyages, de ses choses anodines qu’on ne rencontre qu’au long des routes ; l’amour, la faim, la guerre, la débrouille , la gloire passée, la rancoeur, la blessure insidieuse et secrète , le verbe haut et résolument libre. Elle ne vient pas de la balle mais du monde de la terre . Son homme, son bohémien comme on l ‘appelait autrefois, elle l ‘a suivit par amour, par instinct ; Il était là, un jour, près de la rivière, devant chez elle, seul . Il avait tout perdu ; ou plutôt on lui avait tout pris, tout ôté, sauf la fierté ; il était là, au bord de la rivière; c ‘était tout juste après la guerre.
Elle l ‘a tant aimé ; il lui a tant appris, et pas seulement à lancer des couteaux … Encore aujourd’hui, chaque soir, au centre de la piste, elle allume une bougie … Pour que l ‘on pense encore à lui …

Coproductions : Les Ateliers Frappaz (Villeurbanne, 69),  Le Parapluie (Aurillac, 15), L’Abattoir (Chalon sur Saône, 71),  Le Fourneau (Brest, 29), La Vache qui rue (Moirans en Montagne ,39).
Soutiens : La DRAC Bourgogne, Le Conseil Régional de Bourgogne et La Ville de Dijon (21)

Jauge limitée - Réservation le jour même auprès de l’Office de Tourisme de Notre Dame de Monts
A partir de 12 ans
100 Minutes
en savoir +

où voir ce spectacle...

à voir également pendant le festival ...