carnet de bord

A La Tranche-sur-Mer, un printemps propice à la rêverie

By 21 mai 2020 mai 22nd, 2020 No Comments

Le week-end de l’ascension accueille chaque année la Déferlante de printemps. Cet événement, comme tant d’autres, a dû été annulé. Chaque ville a souhaité, à travers un texte, et une photo des années précédentes, à partager un souvenir, une description, une anecdote.

  • Comment ça se passe La Déferlante de Printemps à La Tranche-sur-Mer ?

L’éveil de la station, des quartiers, l’intimité des lieux de jeux qui permettent une qualité d’écoute et d’observation, les aficionados de la Déferlante, public conquis d’avance qui attend avec impatience le retour de cette programmation plurielle, familiale, un brin subversive parfois mais universelle !

Les jardins de la Maison Guieau qui s’ouvrent au public et offrent un cadre bucolique face à l’océan, agrémenté d’une terrasse,  espace scénique propice aux propos intimistes, aux installations et scénographies mystérieuses, aux formations musicales acoustiques ;  la Terrière , face à la terrasse du café du village où convivialité et arts de la rue font bon ménage,  insufflant une énergie dynamisante qui réunit  Tranchâts et Villageâts dans un même élan d’ae bonne humeur ; les jardins de la Grière, favorables aux instants musicaux, ou bien encore le grand parking qui accueille les circassiens et leurs installations vertigineuses… Et enfin, la Place de la Liberté, site remarquable d’exposition permettant  un déploiement d’installations de toutes sortes et de toutes formes mais aussi, à bien y regarder, quelques recoins verdoyants pour se poser à l’abri de ce grand espace et raconter des histoires…

Le printemps et le renouveau des arts du spectacle, l’embellissement des coins de rues, places et écrins de verdure grâce aux échos des artistes qui déferlent, donnent de la voix, du son, du relief et de la couleur aux villes et villages à travers leurs créations, leurs illuminations, leurs hivers de réflexion pour apporter, échanger, penser ensemble – changer ensemble ? – mais avant tout oublier, dans l’allégresse de l’instant présent qui sont autant de souvenirs mémorables !